L'actualité de la classe :

 

Archives : que sont-ils devenus ?

Promotion 2017 - 2018.

Promotion 2016 - 2017.

Promotion 2015 - 2016.

Promotion 2014 - 2015.

Promotion 2013 - 2014.

Promotion 2012 - 2013.

Promotion 2011 - 2012.

Promotion 2010 - 2011.

Promotion 2009 - 2010.

Promotion 2008 - 2009.

Promotion 2007 - 2008.
 



Les programmes officiels.

 

Les programmes de colles.

  • Programme n° 01 : du 18/09 au 22/09. Invariance dimensionnelle; énergie, puissance, Ondes 1D sur une ligne électrique.
  • Programme n° 02 : du 25 / 09 au 29 / 09 : Ondes 2 : Réflexion, transmission. Ondes 3 : propagation sur une ligne réelle, atténuation, dispersion. Révisions d'optique géométrique.
  • Programme n° 03 : du 02 / 10 au 06 / 10 : De l'optique géométrique à l'optique ondulatoire.
  • Programme n° 04 : du 09 / 10 au 13 / 10 : Interférences entre ondes mutuellement cohérentes. Interférences en lumière chromatiquement complexe.
  • Programme n° 05 : du 16 / 10 au 20 / 10 : Interféromètre de Michelson + dispositif des trous ou fentes de Young.

Vacances de Toussaint.

  • Programme n° 06 : du 06 / 11 au 10 / 11 : pgm 05 + optique de Fourier; filtrage spatial.
  • Programme n° 07 : du 13 / 11 au 17 / 11 : pgm 06 + introduction à la physique quantique.
  • Programme n° 08 : du 20 / 11 au 24 / 11 : pgm 07 + particule dans V constant par morceaux.
  • Programme n° 09 : du 27 / 11 au 01 / 12 : pgm 08 + diffusion de particules
  • Programme n° 10 : du 04 / 12 au 08 / 12 : pgm 09 + transferts thermiques.
  • Programme n° 11 : du 11 / 12 au 15 / 12 : pgm 10 + opérateurs différentiels.

Pas de colles la dernière semaine de décembre.

Vacances de Noël.

  • Programme n° 12 : du 08 / 01 au 12 / 01 : pgm 11 + mécanique des fluides (équations locales): cinématique des écoulements, les équations locales (Euler et navier-Stokes), les relations de Bernoulli (et leurs conditions de validité). Approche descriptive des écoulements: nombre de Reynolds,Cx en fonction de Re; couche limite.
  • Programme n° 13 : du 15 / 01 au 19 / 01 : pgm 12 + Bilans dynamiques macroscopiques.
  • Programme n° 14 : du 22 / 01 au 26 / 01 : pgm 13 + Bilans thermodynamiques pour un fluide en écoulement.
  • Programme n° 15 : du 29 / 01 au 02 / 02 : pgm 14 + les équations de Maxwell (dans le vide).
  • Programme n° 16 : du 05 / 02 au 09 / 02 : pgm 15 + OEM dans les plasmas et les métaux. réflexion - tranmsission d'une OEM sur une interface entre deux mlilieux.

Vacances d'hiver.

  • Programme n°17 : du 26 / 02 au 02 / 03: pgm 16 + Champ électrique en régime stationnaire.
  • Programme n°18 : du 05 / 03 au 09 / 03 : pgm 17 + Champ magnétique en ARQS + polarisation de la lumière.
  • Programme n°19 : du 12 / 03 au 16 / 03 : pgm 18 + Induction électromagnétique (cas de Neumann et cas de Lorentz).
  • Programme n°20: du 19 / 03 au 23 / 03 : pgm 19 + dipôles électriques et magnétiques.
  • Programme n°21 : du 26 / 03 au 30 / 03 : pgm 20 + ondes acoustiques+ réflexion - transmission des ondes acoustiques.

Vacances de Printemps.

 

La science est parmi nous :

Savez-vous mesurer la hauteur d'un building avec un baromètre ?

Un lexique pour vos publications scientifiques.

(Ces deux documents m'ont été fournis par Magalie B., avec son aimable autorisation).

La visite du labo 3.

Signifiants et signifiés en physique.

(Avec l'aimable autorisation de Lionel R.)

Les systèmes d'unités pifométriques : normalisation française.

(Avec l'aimable autorisation de Patrick B.)

Les lois de Murphy appliquées à la physique.

Le Schmilblick des frères Jules et Raoul FAUDERCHE.

...Le Schmilblick des frères Fauderche est rigoureusement intégral, en ce sens qu'il peut à la fois servir de Schmilblick d'intérieur, grâce à la taille réduite de ses gorgomoches, et de Schmilblick de campagne grâce à sa mostoblase et à ses deux glotosifres qui lui permettent d'urnapouiller les istioplocks même par les plus basses températures.

L'un des principaux éléments du Schmilblick est la papouille à turole d'admission qui laisse passer un certain volume de laplaxmol, lequel, comme nul ne l'ignore, n'est autre qu'un combiné de smitmuphre à l'état pur et de roustimalabémol sulsiphoré. Le laplaxmol, après avoir été soumis à un courant polyfoisé de l'ordre de 2 000 spickmocks exactement  -moins, ce ne serait pas assez, plus ce serait trop-, se transforme alors en troufinium filtrant, non pas à l'état métalbornique, ce qui serait non seulement ridicule, mais encore totalement inopérant, mais bel et bien à l'état guilmanuré, d'où formation de gildoplate de raboninite, élément neuromoteur et fondamental du Schmilblick.

La mise en marche du Schmilblick est, vous allez en juger, d'une déconcertante facilité, puisqu'elle s'opère par simple rivaxion de la rabruche. Automatiquement, le flugdug - le flugdug métranoclapsoïdique naturellement, autrement ça n'aurait aucun sens -, le flugdug, donc, entraîne, par le jeu de sa liquemouille et de ses trois spodules, le bourdoufle du grand berdinière, qui faisant pression sur la rutole de sibergement libère la masse des zavaltarépodes, lesquels poussent le clampier dans la direction du viret d'alcalimon.

Jusqu'à ces derniers temps, il y avait à ce stade un risque permanent de calcifrage par suite du passage du flagdazmuhl dans le calcif du propentaire de nortification...

De Pierre DAC dans "Du côté d'ailleurs". 

Citations en vrac :

La théorie, c'est quand on sait tout et que rien ne fonctionne. La pratique, c'est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Ici, nous avons réuni théorie et pratique : Rien ne fonctionne... et personne ne sait pourquoi !

Albert EINSTEIN. 

Éléments de logique shadok :

(0 = GA , 1 = BU , 2 = Zo, 3 = MEU)

Avec un escalier prévu pour la montée on réussit souvent à monter plus bas qu'on ne serait descendu avec un escalier prévu pour la descente.

Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des bêtises que mobiliser sa bêtise sur des choses intelligentes

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Dans la Marine , on ne fait pas grand chose, mais on le fait de bonne heure.

En essayant continuellement, on finit par réussir. Donc : plus ça rate, plus on a de chances que ça marche.

S'il n'y a pas de solution c'est qu'il n'y a pas de problème.

Si ça fait mal, c'est que ça fait du bien.