Qui était BERTHOLLET ?

Claude Louis Berthollet, né à Talloires (près d'Annecy) en 1748 et mort à Arcueil en 1822 fut professeur de chimie à Paris à l'école Normale et à l'école Polytechnique, qu'il fonda avec Monge.Avec l'aide de Laplace, il réunit autour de lui un petit nombre de jeunes gens (Biot, Gay-Lussac, Arago, Chaptal,...), presque tous issus de l'école Polytechnique, auxquels il offrait l'usage de son laboratoire. En 1807, le groupe prit le nom de "Société d'Arcueil", qui publiait son propre journal scientifique.

En 1789, il découvrit les propriétés décolorantes des hypochlorites (ions ClO-). Une usine fut construite au quai de Javel à Paris, d'où le nom d'eau de Javel donné à ce nouveau produit de blanchiment.Il prépara les chlorates (appelés à l'époque oxymuriates), qu'il utilisa dans les explosifs (les essais furent abandonnés après une explosion malheureuse qui tua le directeur du Service des Poudres !) et montra que les acides ne contiennent pas tous de l'oxygène.

Ardant continuateur des travaux de Lavoisier avec lequel il avait travaillé, il participa à l'édification d'une nomenclature chimique rationnelle. Il publia en 1803 "Statistique chimique" où l'on peut voir l'origine de ce que l'on nomme aujourd'hui la dynamique chimique.

Berthollet savait prodiguer ses conseils avec générosité et désintéressement aux jeunes chercheurs (Gay-Lussac entre autres, lui doit beaucoup), mais il était piètre orateur et ses cours à l'École Polytechnique étaient plutôt chahutés !

Berthollet a été avec Monge un des hommes de sciences dont le général Bonaparte aimait à s'entourer. Il participa à la campagne d'Egypte et fut fait comte plus tard par Napoléon, puis devint pair de France sous la Restauration (montrant par là qui'il restait étranger à tout esprit d'intrigue).

On a reproché à Berthollet, non sans raison, d'avoir marqué peu de fidélité à l'Empereur qui lui avait prodigué tant de bienfaits...L'homme avait cependant du cacactère, comme l'illustre le témoignage du fait suivant, rapporté par Pariset dans son éloge de Berthollet devant la faculté de médecine :

Quelque temps avant le 9 thermidor, chargé d'analyser l'eau de vie de certains fournisseurs, qu'on accusait de vouloir empoisonner l'armée, il fit, après expérience, un rapport favorable aux fournisseurs.

" - Ferais-tu sur toi l'essai de cette eau-de-vie" lui dit le président du tribunal révolutionnaire [qui entendait comdamner les accusés] ?

"Berthollet en avala un grand verre, en disant :

" - Je n'en ai jamais tant bu !

" - Tu es bien hardi, ajouta le président.

" - Moins que je ne l'étais en écrivant mon rapport ", répondit Berthollet. "

Berthollet était voisin de Laplace et habitait à Arcueil une villa aussi luxueuse que la sienne, dont il avait converti plusieurs pièces en laboratoires. Il possédait des balances, des baromètres, des hygromètres et beacoup d'autres appareils construits par son ami parisien Fortin, qui avait fabriqué les balances de précision que Lavoisier avait utilisées pour renouveler la chimie.

Les dernières années de Berhollet furent attristées par la mort de son fils. Celui-ci avait mis sur pied une usine de fabrication de la soude, selon le nouveau procédé imaginé par son père. Mais l'affaire fut sans lendemain. Ruiné et désespéré, le fils du grand chimiste se suicida à Marseille en 1811, laissant son père inconsolable. Berthollet s'éteignit à Arcueil le 6 novembre 1822.

Signature de Berthollet :

Signature de Claude Louis Berthollet
 

 

Présentation

 

 

Pour les nouveaux visiteurs :

vous trouverez sur mon site des polycopiés de cours, des énoncés de TD, de TP, ou de devoirs, un large choix de sujets d'ADS donnés aux oraux de TIPE et tous les sujets de physique donnés aux écrits des différents concours depuis 1997.

Mes propres étudiants de PC disposent en outre, via un login et mot de passe d'un accès aux corrigés des devoirs et TD, ainsi qu'à des informations propres à la vie de la classe.

Il va de soi que ce site est destiné à un usage non commercial, pour les étudiants d'abord, et pour toutes les personnes qui y trouveraient un intérêt pédagogique, scientifique ou documentaire.

Tous les documents mis en ligne sont en format PDF et nécessitent pour être lus de disposer d'Acrobat Reader, téléchargeable gratuitement en cliquant sur le lien ci-contre.Téléchargement d'Acrobat Reader

N'hésitez pas à me contacter en cas de problèmes de navigation (ou autres ...), mais c'est inutile de me demander l'accès à tel ou tel corrigé.

 
 

La citation de la semaine.

"La science, c'est ce que le père enseigne à son fils.

La technologie, c'est ce que le fils apprend à son papa."

Michel SERRES (1930 - )..